Écoute ton intuition – fais confiance en toi!

Souvent les gens pensent que l’intuition est quelque chose d’éphémère, une chose obscure, bizarre que peut-être ont quelques personnes très spirituelles, ou quelque chose comme cela. En réalité, c’est quelque chose qu’on a tous: un système de navigation. C’est ton sens de ce qui est bien pour toi et ce qui ne l’est pas,

Souvent les gens pensent que l’intuition est quelque chose d’éphémère, une chose obscure, bizarre que peut-être ont quelques personnes très spirituelles, ou quelque chose comme cela. En réalité, c’est quelque chose qu’on a tous: un système de navigation. C’est ton sens de ce qui est bien pour toi et ce qui ne l’est pas,

  • ce qui est important pour toi et ce qui ne l’est pas
  • ce qui est intéressant pour toi et ce qui ne l’est pas
  • ce qui vaut la peine pour toi et ce qui ne le vaut pas
  • ce qui te rend heureux et ce qui ne le fait pas.

Écouter cette guide peut t’aider à trouver ton chemin dans labyrinthe de la vie dans un état bien plus heureux qu’autrement.

Qu’est-ce l’intuition ?

Je commence en clarifiant ce que l’intuition signifie pour le contexte de cet article. J’ai choisi la définition suivante parce elle semble correspondre à ce que je veux dire, moi, quand je parle de l’intuition et en plus, c’est clair et succinct (à l’opposé de quand j’essaie de l’expliquer moi-même) :

Intuition (nom)

  •  La capacité de comprendre quelque chose instinctivement, sans besoin de raisonnement conscient.
  • Quelque chose qu’on connait ou considère comme probable à cause d’un sentiment instinctif plutôt que d’un raisonnement conscient.

Donc, c’est un sens de savoir, sans savoir pourquoi on sait.

J’ai eu une conversation récemment avec un ami concernant l’intuition. Il ne croit pas que l’intuition existe ; il pense absolument qu’il s’agit de sottises. J’ai mentionné son aptitude à être très clair sur ce qu’il veut dans la vie et il m’a dit que cela n’a rien à voir avec l’intuition, il s’agit de raison : il sait ce qu’il aime, ce qu’il n’aime pas et il peut comprendre que certains activités, emplois, situations lui conviendraient et d’autres pas… mais en réalité les choses ne sont pas toujours claires sur papier.

Parfois, le choix qui semble le meilleur sur papier n’est pas ce qui vous conviendrait réellement. Par exemple, si tu n’aimes pas le risque, un choix avec du risque ne te semblera jamais bien sur papier mais il peut y avoir des situations où tu dois prendre un risque pour te rendre heureux. Il se peut que cela rend nos choix difficiles à expliquer aux autres, ou même d’y tenir soi-même. – « Pourquoi tu veux suivre cette carrière ? » – « Oh, parce qu’il a un meilleur ressenti que d’autres options. »

Pourtant, faire confiance dans ton propre ressenti, par-dessus les avis des autres, veut dire aussi faire des choix qui te conviennent et qui seront mieux pour toi dans le long terme.

C’est très stimulant de se rendre compte que chaque personne sait ce qui lui convient. On le voit dans les jeunes enfants qui n’ont pas encore été formaté à ne pas s’écouter – ou dans les personnes âgées qui arrivent parfois à s’exempter des systèmes qu’ils ont suivi toute leur vie, s’intéressant de moins en moins à ce que les autres pensent.

Par où commencer ?

Attention! Si tu n’as pas encore l’habitude de t’écouter tu vas probablement vivre quelques perturbations dans le court terme en défaisant certaines choses que tu as mis en place mais qui ne te conviennent pas réellement pour commencer à mettre en place des meilleurs choix.

Comment savoir ce que tu ressens ?

Si tu n’as pas l’habitude de t’écouter, peut-être que tu ne sais même pas parfois ce que tu veux. Il faut s’exercer, mais tu arriveras enfin à te connecter pour savoir ce qui te convient.

Il y a beaucoup de méthodes pour reconnaître ton ressenti. Quand il n’y a pas de pression et le choix est facile, tu sauras peut-être simplement ce qui te convient. Sinon, essaie les idées décrites ci-dessous, ou invente tes propres solutions jusqu’à ce que tu troues ce qui marche pour toi.

C’est simplement une question de reconnaître ce que tu veux vraiment – une glace ou pas de glace ? Chocolat ou vanille ? Parfois les options sont relativement claires et on sait tout de suite comment on se sent. C’est bien plus facile quand il n’y a pas de pression (un temps limité ou un choix qui semble très important).

Entrainement
Plus tu t’entraines sur des choix simples et quotidiens, plus tu trouveras facile de savoir comment tu te sens par rapport à des sujets plus complexes. Amuse-toi. Au lieu de faire tes choix routines, propose-toi d’autres options : est-ce que je voudrais boire une autre boisson ce matin? Est-ce que je voudrais acheter un autre type de pain ? Au lieu de jouer sur mon téléphone, qu’est-ce que j’ai vraiment envie de faire ? Est-ce que je veux prendre à gauche ou à droite à ce carrefour ?

Pour le ressenti, il s’agit surtout de confort ou de malaise. Si tut e sens bien par rapport à quelque chose, ton intuition te dit que cela te convient en ce moment. Si tu te sens mal à l’aise, ce n’est pas ce qui te convient à présent.

Ressens-le
Si tu ne ressens pas de confort ou d’inconfort, essaie de te focaliser sur une partie de ton corps spécifique pour littéralement le ressentir physiquement. Par exemple, amène ton attention sur ta paume pendant que tu te poses une question oui/non : si tu ressens de la chaleur, cela veut dire oui, le froid veut dire non.

En apprenant à mes enfants à se connecter à leur intuition, j’ai découvert que pour eux, la méthode la plus facile était de se focaliser sur leur ventre. C’était là qu’ils ressentaient le plus facilement du confort ou de l’inconfort.

Parfois quand je me pose une question dans ma tête, j’entends une réponse oui ou non. Parfois, si je suis très à l’aise j’arrive à “entendre” une réponse plus détaillée, mais il me faut davantage de pratique pour lâcher prise !

Pile ou face
C’est mon père qui m’a appris cette idée. Si tu ne sais vraiment pas comment faire dans une situation, prends la décision d’un côté ou de l’autre – tu peux utiliser une pièce pour le faire mais ce n’est pas nécessaire. (Ce méthode marche également pour plusieurs options, mais sans la pièce.) Fais comme si tu avais pris la décision et prends un peu de temps pour voir comment tu te sens. Si tu te sens mal, essaie l’autre option (ou une à la fois) pendant quelques temps. On se rend compte assez vite des vrais sentiments.  

Méditation
La méditation est une façon d’écouter ce que l’univers essaie de te dire. Je ne te dis pas comment méditer parce que si tu ne sais pas encore, il y a des centaines de sites, d’apps et de livres avec des conseils. En ce qui concerne l’intuition, en méditant, tu vides ta tête et laisse de l’espace pour les réponses que tu cherches. Elles arrivent parfois comme une idée brillante, toute faite, ou peut-être comme une image, des mots ou une sensation pendant la méditation ou même après. Tu peux poser une question au début de la méditation, avant de dégager l’esprit.

Des signes et des synchronicités
Parfois les réponses arrivent dans la forme de signes ou des coïncidences dans la vie quotidienne. Tu viens de penser à un ami et tu vois une voiture passer, la même voiture qu’a ton ami – appelle-le ! Tu vois un article sur une idée et ensuite un collègue mentionne la même chose – renseigne-toi ! Quand on est ouvert à ces signes et on les suit, la vie devient de plus en plus intéressante.

Les murmures de l’univers
Si on est vraiment connecté, on peut entendre des réponses même sans avoir posé une question. Elles viennent comme un murmure ou une allusion : « pars plus tôt », « parle à cette personne ». Ou peut-être comme l’image d’un lieu, une personne, quel chemin suivre. Quand on suit ces suggestions, la vie se déroule comme sur des roulettes, tu es au bon endroit au bon moment et tu rencontres les bonnes personnes – pas toujours pour des événements importants, parfois simplement pour passer une journée agréable, mais en espérant que cela arrive aussi pour les événements importants !

Quand c’est difficile de se connecter

Il se peut qu’aucune option te semble correct et il faut investiguer un peu plus loin.

La pression
Il y a de multiples choses qui peuvent nous mettre la pression, rendant une décision difficile. Un temps limité, d’autres personnes qui regardant/jugent/attendant, si la décision te semble très importante et tu n’as pas envie de te tromper, etc.

Essaie d’enlever la pression. Peut-être que le choix n’est finalement pas très important et tu peux simplement faire le choix. Isole-toi pendant un moment – vas aux toilettes si nécessaire – et vide ta tête pour devenir conscient de ce que tu ressens. Prolonge le délai si possible.

Les peurs
Parfois l’intuition te dit que quelque chose ne te convient pas et parfois, ce n’est pas l’intuition, tu as simplement peur.

Si tu ne ressens que de l’inconfort de tous les côtés, il est difficile de savoir lequel c’est. Pourtant, si c’est ton intuition qui te parle, tu devrais te sentir bien à l’idée de ne pas choisir cette option. Si c’est seulement ta peur qui t’empêche, tu te sens aussi mal ou encore pire à l’idée de ne pas la choisir. Un bon exemple serait quand on doit faire un discours devant du monde. Peut-être que tu en as peur, mais tu sais, dans ton for intérieur, que tu as envie de le faire pour te développer et pour progresser dans la vie. L’idée de NE PAS le faire te rends encore plus mal à l’aise.

Dans l’exemple d’un discours, on peut comprendre la logique, même si on a peur. Dans des situations plus complexes, il n’est pas toujours aussi évident ; par exemple, quitter ton emploi pour commencer un projet qui te passionne. Mais si tu prends le temps d’être tranquille et de vraiment sentir ce qui te convient, tu peux avoir confiance dans ta décision. Tu auras peut-être quand même peur, mais avec un sens profond que “ceci me convient vraiment au fond (en ce moment)”.

Les désirs
Curieusement, le fait d’avoir très envie de quelque chose nous empêche d’entendre notre voix intérieure. Je le vois tout le temps dans mes enfants quand ils ont VRAIMENT envie de quelque chose, ils ne sont pas capables d’entendre que leur intuition leur dit NON, et la même chose arrive à tout le monde dans des situations plus ou moins importante. Si tu as très envie de manger un dessert, tu n’entends pas la voix qui te dit que tu as assez mangé ; si tu veux vraiment cette nouvelle maison ou nouvel emploi, c’est le/la meilleur€ qui se présente depuis longtemps, il est difficile d’entendre le voix qui dit « pas celui-ci, attends encore un peu ».

Le conflit
Il est très facile d’ignorer notre intuition quand nous sommes en conflit avec quelqu’un d’autre. Quand on es ten train de pousser contre quelqu’un d’autre, on oublie qu’il y a plus que deux options : la mienne ou la sienne. Il y a tout une série d’autres possibilités, dont plusieurs sont supérieures à celui qu’on est bloqué dessus, et si seulement on pouvait s’arrêter de se battre pendant un moment, on pourrait voir ces autres possibilités.

Essaie de prendre un moment en paix, peut-être tout seul pour te demander si ton option est vraiment ce qui te convient. Et demande-toi si l’option de l’autre pourrait être bien. Ensuite essayer d’avoir une meilleure conversation.

Les ddistractions et les habitudes
Évidemment, si tu dois prendre une décision et tu es en train de te poser des questions, les distractions ne devraient pas rentrer en compte, mais les habitudes et les distractions peuvent t’empêcher d’écouter dès le début. Si tu as l’habitude de manger quelque chose à 10 heures, tu ne vas probablement pas te demander si tu as faim, ou si tu as l’habitude de prendre le même chemin à la même heure, tu ne te demanderas probablement pas si tu devrais prendre un autre chemin. Une fois que tu commences à trouver des réponses à d’autres questions, ouvre-toi à de nouveau possibilités et pose davantage de questions.

Les distractions comme passer du temps sur ton téléphone ou toute activité qui te permet de remplir le vide, qui t’empêche de sentir ce que tu as vraiment envie de faire – lire un livre, appeler un ami, faire une promenade, contempler la vue depuis la fenêtre, essayer quelque chose de nouveau…

Pour tirer le meilleur parti de ton intuition, il faut faire de la place dans ta vie, un peu d’espace vide. Permets-toi de t’ennuyer de temps en temps.

Amuse-toi bien !

La bonne nouvelle est qu’une fois que tu as commencé à t’entrainer à écouter ton propre système de navigation, toutes les situations deviennent plus faciles. Tu deviens plus sensible à tes émotions et après que la magie commence il est plus facile de laisser passer quelque chose que tu voulais parce que tu as confiance dans l’arrivée de quelque chose d’encore mieux.

Amuse-toi avec les petits choix et tu n’auras plus à t’inquiéter pour tes décisions !

Souvent les gens pensent que l’intuition est quelque chose d’éphémère, une chose obscure, bizarre que peut-être ont quelques personnes très spirituelles, ou quelque chose comme cela. En réalité, c’est quelque chose qu’on a tous: un système de navigation. C’est ton sens de ce qui est bien pour toi et ce qui ne l’est pas,

  • ce qui est important pour toi et ce qui ne l’est pas
  • ce qui est intéressant pour toi et ce qui ne l’est pas
  • ce qui vaut la peine pour toi et ce qui ne le vaut pas
  • ce qui te rend heureux et ce qui ne le fait pas.

Écouter cette guide peut t’aider à trouver ton chemin dans labyrinthe de la vie dans un état bien plus heureux qu’autrement.

Posted in L'intuition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *